Cours (Le) aux agriculteurs

Steiner, Rudolf

PDFImprimerE-mail
Prix TTC
27,00 €
Éditeur : Éditions Novalis
ISBN : 2-910112-41-1
N° de GA : 327
Communication :
Cours
Traduction : Démarest-Oelschläger, Ilse
Édition année : 2009
Nbre de pages : 250
Reliure :
Broché
Format : 14 X 21
Autres : 7 reproductions en couleur des dessins de Steiner au tableau noir
Auteur(s) : Steiner, Rudolf
Langue originale :
Allemand
Description

Ouvrage de base de la bio-dynamie

Voir autre traduction ci-dessous

 

 

Traduction de Ilse Démarest-Oelschläger

Peut-on encore, de nos jours, travailler la terre sans l'épuiser et fournir aux hommes une nourriture qui stimule leurs forces ? Dès les années qui suivirent la Première Guerre mondiale, des agriculteurs des scientifiques demandèrent à Steiner s'il pouvait les aider à mieux comprendre la terre, les plantes et les animaux et les conseiller dans leur partiques de culture. Steiner accepta et, du 7 au 16 juin 1924, il vint faire une série de conférences, dont certaines furent suivies d'échanges.

Devant un public principalement composé d'agriculteurs, il posa les fondements d'une façon nouvelle de retrouver un lien avec la terre et de la travailler. Cette agriculture, bientôt appelée "bio-dynamique", veut redonner des forces de vie à une terrequi, à cette époque déjà, commençait à être soumise à la recherche exclusive du rendement, de la quantité et de la rentabilité au détriment de la qualité. Steiner propose aux cultivateurs une méthode moderne, scientifique,de concevoir la nature, les éléments, les minéraux, les plantes et les animaux, dans un souci de respecter l'environnement et de soigner l'homme par une nourriture de qualité dans un paysage vivant et diversifié. L'agriculteur, mais aussi tout homme qui a un sens éveillé pour la terre, retrouvera sous une forme consciente le lien profond avec les forces qui ont créé la nature.

Table des matières

Repères (Ilse Démafest-Oelschlager)

Á titre d'introduction

Compte rendu fait par Rudolf Steiner le 20 juin 1924 sur le déroulement du Cours aux agriculteurs à Koberwitz, sur les autres manifestations de Breslau et sur le voyage de retour.

Première conférence, Koberwitz, 7 juin 1924

Avant-propos et introduction au cours. L'émancipation de la vie humaine et de la vie animale par rapport au monde extérieur.
La vie planétaire. La vie terrestre. La vie de la substance silice et de la substance calcaire dans le monde. Les plantes annuelles. Les plantes vivaces. L'action des planètes.
Les conditions qui assurent la prospérité de l'agriculture

Deuxième conférence, 10 juin 1924

Les forces de la Terre et du cosmos.
Le sol terrestre, un véritable organe. L'individualité agricole. Interaction vivante. Les forces cosmiques et leur rayonnement en retour. Vitalité intérieure. Chimisme cosmique. Courant cosmique ascendant. Ce qui est directement terrestre. Chaleur fleur-chaleur racine. La force de cristallisation. L'individualité agricole qui vit dans le temps. Le chaos de la graine. La formation naturelle de l'humus. L'abc de toute la croissance des plantes. L'action solaire. Couleur des plantes. La grande transformation à l'intérieur de la nature. Analyse qualitative cosmique. La configuration de la forme animale. La structure et la consistance de sa substance.

Troisième conférence, 11 juin 1924

Digression sur l'activité de la nature : L'action de l'esprit dans la nature. La signification et l'influence de l'azote sur toute la production agricole. L'activité de l'azote dans l'univers. L'activité du soufre. Le soufre, intermédiaire entre le spirituel et, les substances. La signification des substances de la protéine dans l'univers. Le carbone, porteur de tous les processus formateurs dans la nature. L'oxygène au-dessus et en dessous de la terre. L'azote, porteuse du ressentir. L'azote au-dessus et en dessous de la terre. L'hydrogène qui porte les substances dans les vastes étendues de l'univers. Les substance originelles de la protéine et le chaos de la graine. Calcaire et silice, base de la croissance végétale. Les papilionacées. L'argile.

Quatrième conférence, 12 juin 1924

Les forces et les substances qui pénètrent dans le spirituel : la question de la fumure. La fumure dans l'économie de la nature. Le mode d'action du substantiel et des forces. Le mode d'action du spirituel. L'essence de l'arbre par rapport à la plante annuelle. Le terre qui se retrousse. L'essence d'une terre fumée. Le rapport personnel avec la fumure. Les actions de force à l'intérieur de ce qui est organique. La vivification du terreux lui-même. Le compost. La formation de la corne et de la ramure. Le fumier ordinaire d'étable. Les bactéries et la qualité du fumier. La force concentrée de vivification du fumier contenu dans la corne de vache. La dilution et le brassage de la préparation bouse de corne. L'estivation de la silice dans la terre. L'homme, fondement des considérations.

Réponses aux questions posées, 12 juin 1924

La dilution, le brassage et la répartition de la bouse de corne. La conservation et l'utilisation des cornes de vache. Pousser la graine dans le chaos. La faculté de reproduction et la qualité nutritive des céréales. L'observation de la réalité macrocosmique, tâche de la science de l'esprit : les forces de croissance de la Terre et des plantes

Cinquième conférence, 13 juin 1924

La juste " substantialisatiori " de la fumure. Le traitement avec des composés de substance inorganique. La vivification directe de la terre avec des éléments organiques. Le dosage homéopathique depuis l'univers. Les forces substantielles, vivantes et rayonnantes. L'achillée dans le processus de la croissance végétale. Le gros gibier et les forces du cosmos. L'action du calcium et de la camomille. L'ortie, la grande bienfaitrice de la croissance végétale. Rendre le sol raisonnable de part en part. La nature des plantes et les maladies, végétales. Le chêne. L'accueil de la silice par la terre. Le rapport qualitatif mutuel dans les processus organiques. L'interaction entre la silice et le calcaire. Le pissenlit. La valériane.

Réponses aux questions posées, 13 juin 1924

Comment soigner le fümier en général. Détails au sujet des préparations du compost. Absorption de nourriture depuis l'atmosphère. L'individualisation dans les mesures agricoles

Sixième conférence, 14 juin 1924

La nature des mauvaises herbes, des animaux nuisibles et des prétendues maladies des plantes devant le forum de la nature. L'action de la silice et du calcaire de la Terre. Influences planétaires. L'influence de la Lune et l'activité germinative dans la Terre. Les forces qui favorisent la formation du fruit. L'enraiement de l'action lunaire sur les mauvaises herbes. La cendre. Le système planétaire et le zodiaque. L'action de la Lune et de Vénus dans le règne animal Un exemple caractéristique : le mulot. Les influences cosmiques sur les insectes et les animaux inférieurs. Le nématode de la betterave. Le Soleil dans le zodiaque. La normalité et la maladie chez les plantes et les animaux. L'influence de la Lune et la formation de champignons parasitaires. Equisetum arvense.

Réponses aux questions posées, 14 juin 1924

Les mauvaises herbes aquatiques. La hernie du choux. Les maladies cryptogamiques de la vigne. La rouille. La question des constellations. La fumure minérale.

Septième conférence, 15 juin l924

Les interactions plus intimes dans la nature : le rapport entre la culture des champs, des vergers et l'élevage. L'arbre dans l'économie générale de la nature. Les plantes herbacées et céréalières, Le cambium. L'odeur des plantes qui poussent près de la terre et l'odeur venant des cimes d'arbres. L'essence de la racine. La parenté entre les plantes et le monde des insectes. I.es vers de terre. Le monde des oiseaux. L'interaction entre la forêt, le champ et le pré. La régulation de la forêt. La parenté intérieure entre l'arbre et les mammifères. Les rapports intimes entre les plantes apparentées aux champignons et le monde des animaux inférieurs. Le rapport du végétal à ce qui est animal et vice-versa. Le donner et le prendre dans la nature.

Huitième conférence, 16 juin 1924

L'alimentation dans son essence, La bipartition dans l'organisme animal. La substantialité terrestre et la substantialité cosmique. Les forces terrestres et les forces cosmiques, L'agriculture en tant qu'organisme. Le " Je " en prédisposition dans le fumier. La " force-je " dans la Terre. Le domaine agricole en tant qu'individualité. Les courants de substances et les courants de forces qui agissent ensemble dans les animaux laitiers, les animaux de trait et les animaux de boucherie. L'aliment à base de racine. La graine de lin. Le foin. Les variétés de trèfle. La tomate. La pomme de terre. L'agriculture dans sa relation la plus intime avec la vie sociale.

Réponses aux questions poséès, 16 juin 1924

Fumier et purin. La question de la constellation. Le rôle de l'électricité dans la nature. L'acidification du fourrage. L'engrais vert. L'emploi de l'engrais humain. Moralité et attitude.

Allocution de Rudolf Steiner, 11 juin 1924 à Koberwitz

Informations supplémentaires