De l'ancienne école à la nouvelle

Entretiens de Marcel Desax avec Michael Schmidt

À PROPOS DE CET ENSEMBLE DE TEXTES

Ces textes sont le fruit d'une collaboration entre Michael Schmidt (Mi.) et Marcel Desax (Ma.). Cette collaboration a vu le jour par une initia­tive de Michael, après qu'il eut entendu de Marcel que celui-ci avait ras­semblé une trentaine de concepts qui, selon lui, appartiennent à l'an­cien système scolaire. Michael voulait en savoir plus et il eut l'idée que l'on pourrait bien faire un livre sur ce sujet. Cette idée plut beaucoup à Marcel et ce fut lancé...

Concrètement, la collaboration se déroula sous forme de rendez-vous sur Skype entre Michael à Berlin et Marcel à Järna (Suède), pour des dia­logues d'environ une heure, chaque fois autour d'un concept. Au moyen d'un programme adapté, Michel transférait la parole sous forme écrite sur un support informatique. Le texte était alors échangé plusieurs fois entre Michael et Marcel, corrigé, complété, allégé du superflu, modifié etc., jusqu'à ce que tous deux en soient satisfaits.

Le fait que les concepts et les comportements correspondants appar­tiennent à l'ancienne école, laisse entendre qu'ils deviennent inutiles dans une école nouvelle. Si l'on veut, on peut aussi les utiliser comme une liste de contrôle. Observant en soi ce qui traîne encore de l'ancien, l'on cherche comment transformer les obstacles.

Pour qu'une nouvelle approche de l'école soit possible, une attirance pour la culture de la vie primaire* est nécessaire. Pour une nouvelle école, il devient donc indispensable que les adultes concernés s'ouvrent à cette dimension première, développant ainsi un comportement qui accueille le nouveau.

Pour certains, les pensées rassemblées ici sont probablement déjà fami­lières. Pour l'un ou l'autre, une pépite sera trouvée, ou bien l'on y trou­vera simplement une confirmation et un encouragement à continuer comme auparavant, même si l'on rencontre constamment la jalousie, le ressentiment et la méfiance.

Enfin, à tous ceux qui participent à cette pensée, je souhaite un travail riche en expérience et je voudrais encourager chacun.

« N'abandonne pas jusqu'à ce que tu sois au clair avec toi-même et puisses, où que tu sois, sentir : Oui, je vis la meilleure vie qui me soit possible. »

Järna, 4 janvier 2012, Marcel Desax

* "La vie primaire "désigne une dimension intime dans laquelle nous sommes constamment, mais à laquelle nous ne consacrons pas l'attention qu'elle mérite. Elle est liée à nos sentiments fondamentaux. Aujourd'hui, nous vivons la nécessité de prendre en compte cette dimension mais, la plupart du temps, nous la plaçons au second plan. Cela nous conduit à vivre souvent des sentiments de stress, de faiblesse, un malaise dans lequel nous perdons le sens de la vie. Doucement, insensiblement nous éloignant, nous vivons hors de nous-mêmes. Lorsque nous retournons vers cette dimension oubliée, nous élevons notre présence et notre qualité de vie.

Éditeur :
Fédération des écoles Steiner en France
Résultats 1 à 7 sur 7
Prix TTC : 9,00 €
Prix de vente réduit :
Prix : 5,00 €
Remise : -4,00 €
Prix / Kg:
Prix de vente réduit :
Prix : 9,00 €
Remise :
Prix / Kg:
Prix de vente réduit :
Prix : 9,00 €
Remise :
Prix / Kg:
Prix de vente réduit :
Prix : 9,00 €
Remise :
Prix / Kg:
Prix de vente réduit :
Prix : 9,00 €
Remise :
Prix / Kg:
Prix de vente réduit :
Prix : 9,00 €
Remise :
Prix / Kg:
Prix de vente réduit :
Prix : 9,00 €
Remise :
Prix / Kg: